Les Thazar couv1

Scènes de la vie haïtienne

(1907)

Mme Thazar et ses enfants, de retour à Port-au-Prince après un long séjour à Paris, entendent bien continuer à vivre sur un grand pied. Hélas, pendant leur absence, les affaires de M. Thazar ont périclité. Si, désormais, la famille veut tenir son rang, il importe que la jeune et séduisante Cilotte fasse un bon mariage.

 

Extrait :

« — Et votre fille ?… Vous ne pensez même pas à votre fille ! Quel monstre d’égoïsme vous faites, c’est effrayant ! Cependant il faudra bien que Cilotte se marie, et brillamment encore, s’il vous plaît !

— C’est tout trouvé, il me semble que Monsieur Brion…

Madame Thazar éclata :

— C’est ça, un Haïtien ! Vous trouvez tout naturel qu’une jeune fille comme Cilotte épouse un Haïtien !

— Certainement. Outre que Monsieur Brion est très bien de sa personne et appartient à l’une des plus anciennes et des plus honorables familles port-au-princiennes, mais encore il a une situation et beaucoup d’avenir.

Quant à bien, oui, il est bien, Brion, ça, personne ne peut le nier. Pour ce qui concerne son avenir, je vous le demande en conscience, quel avenir peut avoir un Haïtien en Haïti ? surtout un Haïtien bien ?… j’admets que Brion, quand il ne sera plus bon à rien et s’il reste bien tranquille, arrive par un hasard à être ministre de la justice, un jour. Et puis après ?

— Je ne trouve pas que ce serait si méprisable…

— Moi, je trouve que ce n’est pas là une situation. Aussi, Cilotte n’épousera qu’un étranger, fourrez-vous ça bien dans la tête !

— Alors pourquoi encouragez-vous Monsieur Brion à venir ici ? pourquoi facilitez-vous ses assiduités auprès de Cécile !

— Pardi, pour porter Schlieden à marcher ! Quand Schlieden se rendra compte que Brion va lui souffler Cilotte, il demandera sa main, ça ne fera pas un pli, Brion est ce qu’on appelle une amorce, — ni plus ni moins.

— Est-ce que votre fille est au courant de ce beau plan ?

— Non. Si je la mettais au courant, elle commettrait des maladresses. Schlieden, qui n’est pas bête, verrait le jeu. Il faut que Cilotte soit sincère, et elle l’est, car elle commence à aimer Brion ; donc Schlieden ne tardera pas à marcher. Et même il a commencé.

— Pauvre Monsieur Brion !

— Plaignez-le donc ! Si ce garçon avait une lueur de perspicacité, il aurait compris que Cilotte n’est pas pour sa « binette » !… Non en vérité, voyez-vous cela ! J’aurais fait de Cilotte la perle qu’elle est pour la donner à un Haïtien ! Merci bien. »

 

 

Télécharger

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

TOUS NOS TITRES (ebooks et « papier »)

TOUS NOS TITRES (ebooks et « papier »)

  — CLASSIQUES D’HAÏTI —   Louis BOISROND-TONNERRE : MÉMOIRES POUR SERVIR À L’HISTOIRE D’HAÏTI   Démesvar DELORME :LA MISÈRE AU SEIN […]

LES EBOOKS DE LA DODINE

LES EBOOKS DE LA DODINE

Télécharger nos ebooks via : AMAZON ITUNES       FEEDBOOKS La FNAC      ORANGE 7 SWITCH(ex Immatériel) YOUSCRIBE RELAY  ARCHAMBAULT   Désormais La […]

La République d’Haïti, ancienne partie française de Saint Domingue — Edgar La Selve

La République d’Haïti, ancienne partie française de Saint Domingue — Edgar La Selve

Edgar La Selve séjourna en Haïti de 1872 à 1875 et il en ramena ce récit de voyage. Extrait : […]

F. Hibbert — Séna

F. Hibbert — Séna

La passion qu’il éprouva pour Mme Daltona bouleversa  la vie du sénateur port-au-princien Rénélus Rorrotte. Il n’hésita pas à la […]

Sylvio Cator et André Théard, gouverneurs de la cendrée (1924-1932) — Pascal Médan

Sylvio Cator et André Théard, gouverneurs de la cendrée (1924-1932) — Pascal Médan

De 1924 à 1932, Sylvio Cator et André Théard ont porté haut les couleurs d’Haïti. Les sportsmen s’enthousiasmaient au récit […]

Louis-Joseph Janvier — Haïti aux Haïtiens

Louis-Joseph Janvier — Haïti aux Haïtiens

  Les cinq articles qui composent ce livre furent écrits peu après les événements de 1883  au cours desquels la […]

La Tragedie |
MEMOIRES D'ENFANCE |
not in the mood |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Le Collectif des Défenseurs...
| au bois de mon coeur
| bibliovoresclub